Malvina REY, Ostéopathe à Morestel
Diplômée de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie de Lyon

Ostéopathe Morestel
Examens médicaux

 

Votre ostéopathe vous délivre ces information à titre indicatif et ou vous invite à vous rapprocher de votre médecin traitant, sage femme ou gynecologue qui pourra mettre en oeuvre la surveillance de la grossesse qui repose sur des examens cliniques, biologiques et échographiques.

 

 EXAMENS CLINQUES : 

 

1. La première consultation de grossesse doit avoir lieu au cours du premier trimestre de celle-ci. La déclaration officielle de grossesse doit être réalisée avant la fin du premier trimestre. Elle est matérialisée par un document administratif. 

2. Par la suite une consultation mensuelle au cours des 4ème, 5ème, 6ème et 7ème moisde grossesse est prévue, les deux dernières consultations doivent être, dans la mesure du possible, réalisées dans les 15 premiers jours des 8ème et 9ème mois

3. Si la patiente n'a pas accouché le jour prévu du terme, une surveillance spécifique sera mise en oeuvre. 
 


4. De plus, une consultation pré-anesthésique est obligatoire, elle est en général effectuée à la fin du 8ème mois ou au début du 9ème mois de la grossesse.
 
EXAMENS BIOLOGIQUES

Lors de la première visite de grossesse ou lors de la déclaration de grossesse

Un certain nombre d'examens biologiques sont obligatoires, d'autres sont conseillés :
 L'établissement et la vérification de la carte de groupage sanguin doivent être systématiques si la patiente n'a pas de carte valable.
 La recherche d'anticorps irréguliers est systématique, quel que soit le groupe sanguin de la patiente.
 La sérologie de la toxoplasmose et de la rubéole sont obligatoires sauf si la patiente a un document permettant d'établir son état d'immunité vis-à-vis de ces deux maladies.
 La sérologie de la syphilis (TPHA VDRL) est obligatoire.
 La sérologie HIV est recommandée.
 La recherche de glucose et d'albumine dans les urines est obligatoire.
 L'étude sérologique de l'hépatite C avec la recherche d'anticorps anti VHC n'est pas obligatoire. Elle est recommandée chez les patientes ayant des facteurs de risque (traitements par voie intraveineux, professionnels de santé).
 
Au 4ème mois de la grossesse

Une prise de sang, destinée à évaluer le risque de trisomie 21, par le dosage des marqueurs sériques (alphafoetoprotéine, HCG, Oestriol), doit être systématiquement proposée. Ce dosage permet d'évaluer ce risque foetal d'anomalie chromosomique de trisomie 21, et ne constitue en aucun cas un élément de diagnostic.
Cet examen, pour être valable, doit être analysé dans un laboratoire agréé. Le prélèvement sanguin doit être réalisé impérativement entre 14 semaines d'aménorrhée et 18 semaines d'aménorrhée, ce qui impose la réalisation préalable d'une datation exacte de la grossesse par l'échographie.
Lorsque le risque de trisomie 21 apparaît dépasser un seuil qui est fixé arbitrairement à 1/250, une amniocentèse (prélèvement de liquide amniotique) qui permettra d'établir un caryotype est proposée.
Lorsque le risque apparaît inférieur à 1/250, l'amniocentèse n'est pas médicalement justifiée. Par contre, la patiente peut, si elle le souhaite, faire réaliser cette amniocentèse ; il lui faudra alors prendre à sa charge le coût de l'analyse.
D'autre part, cette amniocentèse peut être prise en charge dans certaines conditions :
 patiente âgée de plus de 37 ans et 11 mois au moment de l'amniocentèse, 
 patiente ayant déjà eu un enfant présentant une anomalie chromosomique,
 couple dont l'un ou l'autre des membres est lui-même porteur d'une anomalie chromosomique connue.
 
A chaque visite mensuelle

Certaines analyses sont obligatoires :
 la recherche de glucose et d'albumine dans les urines
 la recherche d'anticorps irréguliers chez les patientes rhésus négatif ou chez celles ayant des antécédents de transfusion sanguine, ou chez celles qui présentent des anticorps irréguliers
 une sérologie de la toxoplasmose pour les patientes négatives
 
Au 6ème mois de grossesse

Les analyses suivantes doivent être prescrites ou recommandées :
 la recherche de glucose et d'albumine dans les urines
 la recherche d'anticorps irréguliers chez les patientes rhésus négatif
 une sérologie de la toxoplasmose pour les patientes négatives
 une étude de la sérologie de l'hépatite B
 un dépistage du diabète gestationnel en réalisant une glycémie à jeun et une glycémie après absorption de glucose 
 
Au 8ème mois de grossesse

 la recherche de glucose et d'albumine dans les urines
 une deuxième détermination du groupage sanguin avec phénotype Kell si la carte de groupage n'est pas encore validée
 la recherche d'anticorps irréguliers chez toutes les patientes
 la réalisation d'un bilan de coagulation qui peut être fait au 8ème ou au 9ème mois, comportant un taux de prothrombine, TCA, numération formule plaquettes, un dosage des fibrinogènes
 un prélèvement vaginal bactériologique en vue de déterminer la présence éventuelle de streptocoque B ; dans ce cas là, un traitement antibiotique est recommandé au moment de l'accouchement pour éviter la contamination du bébé dans la filière génitale 
 

Au 9ème mois de grossesse

La recherche de glucose et d'albumine dans les urines"

 

 

https://www.aurore-perinat.org